Charles Tournemire

22 janvier 1870 - 4 novembre 1939

Accueil Commémoration Bio Oeuvres Media

Vidéos

L’enregistrement phonographique

Les enregistrements originaux de Charles Tournemire, gravés sur disque 78 tours par la firme Polydor, ont été réalisés en 1930 sur le Grand-Orgue de la basilique Sainte-Clotilde. A l'époque de l'enregistrement, l'orgue Cavaillé-Coll n'avait subi aucune restauration ; il était donc totalement dans son état d’origine. L’orgue était donc dans la configuration que connu César Franck .Tournemire le fit agrandir et modifia sa composition quelques années plus tard, en 1933. Conscient de la valeur sonore et historique de l’orgue Cavaillé, les enregistrements devaient servir de témoins sonores pour les générations futures. C’est de cette époque là que date le célèbre enregistrement de la Séquence Pascale du Victimae Paschali Laudes, ensuite transcrite par Maurice Duruflé. Tournemire réalisa son travail d’enregistrement en deux temps. La première série fut consacrée à l’œuvre de Franck puis, la seconde, à ses propres œuvres et improvisations. Le travail nécessita la période d’avril 1930 à décembre 1931, pendant la nuit, de 22 heures à 3 heures du matin, afin d’éviter le maximum de bruits extérieurs. Il faut replacer le travail d’enregistrement dans son contexte. A cette époque, l’enregistrement d’œuvres d’orgue était totalement novateur et ne fut pas moins problématique au niveau technique. … A cette époque, l’accès à la tribune se faisait encore par l’extérieur de la Basilique et l’exiguïté des escaliers qui conduisaient à l’orgue furent problématiques pour les techniciens. L’activité nocturne était tellement intensive et insolite à l’époque que l’équipe des techniciens fut interpellée par une patrouille de police qui pensait avoir affaire à des cambrioleurs ! Parmi les nombreuses œuvres de Franck, enregistrées par Tournemire, figuraient la Pastorale (1863) dédiée à Aristide Cavaillé-Coll, le Cantabile, et le Choral n°3 en la mineur (1890) dédié à Eugène Gigout. Le 18 mai 1931, Tournemire reçoit le Grand Prix du Disque pour son interprétation du Choral n°3 de Franck. Tournemire enregistra deux œuvres issues de sa composition de « L’orgue Mystique » : l’Andantino, pour le XIIe Dimanche après la Pentecôte, et la Paraphrase-Carillon pour l’Office de l’Assomption. La série d’enregistrement fut couronnée par l’enregistrement de Cinq Improvisations, qui sont un grand témoin de l’extraordinaire talent d’improvisateur que fut Tournemire. Maurice Duruflé (1902-1986), qui fut élève et suppléant de Tournemire au Grand-Orgue de Ste Clotilde de 1920 à 1927, a reconstitué ces Improvisations sur papier à partir du disque.Le programme de ses fameuses improvisations furent : Petite rapsodie improvisée ; Cantilène improvisée ; Improvisation sur le Te Deum ; Fantaisie-Improvisation sur l'Ave maris stella ; Choral-Improvisation sur le Victimae paschali laudes. A travers le choix de 3 thèmes sur des hymnes grégoriennes majeurs, Tournemire a voulu rappeler son attachement à la liturgie et à la beauté du chant grégorien. IL conclut ce cycle d’enregistrements par l’improvisation sur le Victimae Paschali Laudes qui est la séquence pascale. Lui-même disait avec un sens assumé de la provocation : « Toute musique qui n’a pas pour base la glorification de Dieu est inutile » ! (cf : mémoires)

Les tableaux de Tom Walker

Un cycle d’images correspondant aux 51offices de l’orgue mystique a été peint par Tom Walker. Les séquences d’images sont disposées comme des triptyques, avec des ailes pliantes comme des retables. Elles seronts visibles lors de l’exposition consacrée à Tournemire lors du Week-end du Jubilé, les 9 et 10 novembre prochains. Plus d’info (en anglais)

Vidéos

L’enregistrement phonographique

Les enregistrements originaux de Charles Tournemire, gravés sur disque 78 tours par la firme Polydor, ont été réalisés en 1930 sur le Grand-Orgue de la basilique Sainte-Clotilde. A l'époque de l'enregistrement, l'orgue Cavaillé-Coll n'avait subi aucune restauration ; il était donc totalement dans son état d’origine. L’orgue était donc dans la configuration que connu César Franck .Tournemire le fit agrandir et modifia sa composition quelques années plus tard, en 1933. Conscient de la valeur sonore et historique de l’orgue Cavaillé, les enregistrements devaient servir de témoins sonores pour les générations futures. C’est de cette époque là que date le célèbre enregistrement de la Séquence Pascale du Victimae Paschali Laudes, ensuite transcrite par Maurice Duruflé. Lire plus

Les tableaux de Tom Walker

Un cycle d’images correspondant aux 51offices de l’orgue mystique a été peint par Tom Walker. Les séquences d’images sont disposées comme des triptyques, avec des ailes pliantes comme des retables. Elles seronts visibles lors de l’exposition consacrée à Tournemire lors du Week-end du Jubilé, les 9 et 10 novembre prochains. Plus d’info (en anglais)